• L’exposition Giacometti au Fonds Leclerc à Landerneau

    Si je vous dis Alberto Giacometti, vous pensez sûrement à ses sculptures filiformes et à l’Homme qui marche mais connaissez-vous le rapport du sculpteur avec le Surréalisme et ses monochromes noirs ? Les 150 œuvres exposées au Fonds Hélène et Édouard Leclerc pour la culture (FHEL) à Landerneau permettent de découvrir la diversité de l’œuvre de ce grand artiste du XXe siècle à travers un parcours chronologique et thématique.

     


    Alberto Giacometti, Grande tête, restitution 3D par lefildeculture

     

    L’exposition Giacometti au Fonds Leclerc à Landerneau

    Brassaï, Alberto Giacometti dans son atelier, 1965

     

    Une rétrospective didactique des différentes périodes de l’artiste

    La force de cette exposition réside, sans aucun doute, dans la clarté du message transmis : le visiteur pénètre tour à tour dans des salles correspondant à chaque étape de la recherche artistique de Giacometti. L’accent est mis sur les évolutions du travail du sculpteur. Une dizaine d’étapes permettent de comprendre son œuvre et d’en découvrir toutes les facettes : sa période cubiste, sa période surréaliste, les figures minuscules des années de guerre, ses variations sur les socles mais aussi ses têtes croquées sur des enveloppes, ses peintures et ses monochromes noirs. La commissaire de cette exposition n’est autre que Catherine Grenier, Directrice de la Fondation Alberto et Annette Giacometti (et anciennement Directrice adjointe au Centre Pompidou), épaulée par Christian Alandete.

     

    L’exposition Giacometti au Fonds Leclerc à Landerneau

    Le Couple, 1927, plâtre

     

    L’exposition Giacometti au Fonds Leclerc à Landerneau

    Composition dite cubiste II, vers 1927, bronze

     

    L’exposition Giacometti au Fonds Leclerc à Landerneau

    Fil tendu (Fleur en danger), 1932, plâtre métal et crayon

     

    Une scénographie exemplaire

    La clarté des textes est sublimée par un accrochage esthétique et épuré. Chaque œuvre est parfaitement lisible et peut être appréciée séparément de l’ensemble dans lequel elle s’intègre. La scénographie est le travail du breton Éric Morin qui accompagne les expositions du Fonds depuis ses débuts. J’ai particulièrement aimé la suggestion de l’atelier de Montparnasse au centre de l’exposition avec ses photographies en grand format pour reconstituer les murs. C’est dans cet espace modeste de 23 m2 que l’artiste a produit la majorité de son œuvre. S’il y avait un bémol à donner à la scénographie, je dirais qu’une œuvre (sur les 150 exposées) est à contre-jour (à savoir La Cage)… mais c’est vraiment pour aller chercher la petite bête ! Le visiteur sort avec L’homme qui marche, qui l’invite à entrer dans le même mouvement.

     

    L’exposition Giacometti au Fonds Leclerc à Landerneau

    Vue de l'exposition

     

    L’exposition Giacometti au Fonds Leclerc à Landerneau

    Une salle située au cœur de l'exposition reproduit les volumes de l'atelier du sculpteur à Montparnasse

     

    L’exposition Giacometti au Fonds Leclerc à Landerneau

    Homme qui marche I, 1960, bronze

     

    Une (re)découverte d’un artiste qui a la côte sur le marché de l’art

    Cette exposition permet de découvrir l’œuvre d’Alberto Giacometti dans toute sa variété et sa profondeur. J’ai beaucoup aimé voir « en vrai » l’Objet désagréable, les œuvres surréalistes et les croquis très peu exposés auparavant. La découverte de son œuvre peinte a également été une agréable surprise. J’ai eu la sensation d’en savoir davantage sur la personnalité de Giacometti, un artiste en quête de perfection et un homme modeste et inspiré qui a souhaité conserver l’inconfort de son atelier parisien même lorsque le succès lui a souri.

    L’exposition Giacometti au Fonds Leclerc à Landerneau

    Objet désagréable, 1931, bronze

     

    L’exposition Giacometti au Fonds Leclerc à Landerneau

    Une enveloppe croquée par Giacometti

     

    L’exposition Giacometti au Fonds Leclerc à Landerneau

    La mère assise dans un intérieur, 1949, huile sur toile

     

    Cette modestie contraste aujourd’hui avec le prix de ses œuvres. Rappelons que l’Homme au doigt détient le record de la sculpture la plus chère au monde : œuvre adjugée à 141,28 millions de dollars chez Christie’s en mai dernier. Le record était déjà détenu par une sculpture de Giacometti : l’Homme qui marche, adjugée à 65 millions de livres (103,93  millions de dollars) en 2010 chez Sotheby's à Londres.

     

    L’exposition Giacometti au Fonds Leclerc à Landerneau

    Homme au doigt, 1947, bronze © 2015 Alberto Giacometti Estate/Licensed by VAGA and ARS, New York

     

    Le FHEL

    L’exposition est présentée sur plus de 1000 m2 dans l’ancien couvent des Capucins, construit au XVIIe siècle, qui a accueilli le premier supermarché fondé par Édouard Leclerc pour finalement devenir, en 2011, le Fonds Hélène et Édouard Leclerc pour la culture. Depuis son ouverture, ce dernier a présenté de grandes expositions avec des artistes contemporains à découvrir : Gérard Fromanger, Yann Kersalé et Jacques Monory, et des rétrospectives de grands noms du XXe siècle : Miró et Dubuffet.

    L’exposition Giacometti au Fonds Leclerc à Landerneau   L’exposition Giacometti au Fonds Leclerc à Landerneau

    Vues des expositions Fromanger et Monory

     

    Pour conclure, cette rétrospective d’Alberto Giacometti, en partenariat avec la Fondation Giacometti de Paris, est l’exposition incontournable du moment. Alors sautez sur l’occasion et visitez Landerneau et le FHEL avant le 25 octobre 2015 !

    Pour voir plus d'images de l'exposition Giacometti, cliquez ici.

     

    « Le Domaine de TrévarezLes Journées du patrimoine 2015 à Nantes »

    Tags Tags : , , , , , ,
  • Commentaires

    1
    tamamlou
    Dimanche 20 Septembre 2015 à 20:59

    Je suis d'accord, cette exposition Giacometti, en Bretagne, est très réussie, l'accrochage est parfait, les oeuvres sont très bien présentées. Cet article m'a permis de revivre un beau moment dans un superbe lieu d'exposition. Si vous habitez la Bretagne et si vous aimez l'art, n'hésitez pas.

    • Nom / Pseudo :

      E-mail (facultatif) :

      Site Web (facultatif) :

      Commentaire :


    2
    Lundi 23 Mai 2016 à 18:18

    Merci pour le partage smile

    Visitez également ce blog voyage; vous trouverez des infos variées sur différentes pays :

    http://www.le-blog-trotteur.fr/

     

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :