• Le Musée national Picasso-Paris

    En rénovation depuis 2009, le musée Picasso a rouvert ses portes le 25 octobre dernier. L’hôtel Salé qu’il occupe depuis 1985 a été entièrement rénové et réaménagé pour augmenter la surface d’exposition. Ce magnifique monument du XVIIe siècle est un bel écrin pour des collections tout aussi splendides. Je vous propose de découvrir ce lieu à travers mes souvenirs de visite.

     

    Le Musée national Picasso-Paris

    Vue de la cour de l'Hôtel Salé

     

    Le Musée national Picasso-Paris

    Vue intérieure de l'Hôtel Salé avec au centre Trois femmes à la fontaine, huile sur toile, 1921

     

    Un musée qui se mérite

    Gare aux imprudents n’ayant pas réservé leur billet : l’attente est très longue ! Cette épreuve passée, le parcours peut commencer par deux chemins différents. Par le sous-sol, l’exposition est axée sur l’atelier de Picasso tandis qu’au rez-de-chaussée, on commence le parcours chronologique. C’est cette deuxième option que j’ai choisie. Je dis qu’il s’agit d’un parcours chronologique parce que c’est à peu près le cas. Pourtant, au premier regard, l’esthétisme et le dialogue entre des œuvres de facture très différentes semblent diriger l’agencement des œuvres entre elles. À y regarder de plus près, une cohérence thématique et chronologique se met en place. Enfin, dans les combles de l’hôtel Salé, c’est la collection particulière de Pablo Picasso qui est mise en regard avec ses œuvres. Braque, Cézanne, Courbet, Douanier Rousseau ou encore Gauguin, tous ces artistes ont fortement marqué l’œuvre de Picasso.

     

    Le Musée national Picasso-Paris

    Fillette aux pieds nus, Huile sur toile, début 1895

     

    Le Musée national Picasso-Paris

    Figure, Huile sur toile, 1927 / Olga au col de fourrure, Huile sur toile, 1923 / Peintre à la palette et au chevalet, Huile sur toile, 1928

     

    Le Musée national Picasso-Paris    Le Musée national Picasso-Paris

    Œuvres de la collection particulière de Pablo Picasso : Henri Matisse, Nature morte aux oranges, Huile sur toile, début 1912 / Masque Grebo (Côte d'Ivoire), Masque du Kono (Mali) et Masque Tsogho (Gabon)

     

    Un musée sans texte

    À l’instar de centres d’art contemporain et de nombreux musées d’art, les commissaires d’exposition ont choisi d’exclure les textes du parcours. Excepté les cartels qui sont limités aux informations essentielles, vous ne trouverez aucun texte explicatif dans les salles. Ce parti pris radical présente de nombreux avantages pour le visiteur : il peut choisir à son gré sur quelles œuvres s’arrêter plus longtemps puisque que chaque œuvre est mise sur le même pied d’égalité. Ce type de présentation permet également d’aiguiser son sens de l’observation puisqu’on s’interroge, on cherche la cohérence entre les œuvres, on fait des découvertes et on construit mentalement son propre scénario d’exposition. En revanche, les questions que l’on peut se poser devant certaines œuvres restent sans réponse. Par exemple, j’aurais aimé en apprendre plus sur les liens entre l’artiste et ses modèles et en savoir plus sur ses relations avec les artistes qui l’ont inspiré. Il est possible de consulter des bornes d’informations tactiles mais elles sont malheureusement peu nombreuses et peu adaptées à une lecture à plusieurs.

     

    Le Musée national Picasso-Paris

    La Chèvre, Plâtre original, 1950

     

    Le Musée national Picasso-Paris

    Femme lançant une pierre, Huile sur toile, 1931 accompagnée de deux Têtes de femme et deux Bustes de femme de 1931

     

    Le Musée national Picasso-Paris   Le Musée national Picasso-Paris

    Portrait de Marie-Thérèse, Huile sur toile, 1937 / Le Baiser, Huile sur toile, 1969

     

    Le Musée national Picasso-Paris

    Les pièces de mobilier de l'Hôtel Salé : luminaires, tables, chaises et bancs, sont l’œuvre de Diego Giacometti (frère d'Alberto).

     

    En conclusion, le musée Picasso bénéficie d’un superbe accrochage. Victime de son succès, il vaut mieux réserver son ticket. Je vous conseille également de préparer votre visite en regardant le site Internet et de télécharger l’application smartphone d’aide à la visite en amont (pour Android et pour Iphone et Ipad). Des visites guidées de l’hôtel Salé sont également organisées pour découvrir l’histoire de ce monument du XVIIe siècle.

    « Nantes en fêtes !Niki de Saint-Phalle, Jeff Koons et David Altmejd »

    Tags Tags : , , , , , , ,
  • Commentaires

    1
    Zoé
    Samedi 31 Janvier 2015 à 16:59
    Parisienne de longue date,c'est avec plaisir que j'ai retrouvé ce musée. Je suis d'accord pour les textes. J'ai voulu télécharger l'application sur place mais ce n'était pas possible : elle est beaucoup trop lourde! Il est préférable de le faire chez soi avant la visite.
    2
    Dimanche 1er Février 2015 à 11:13

    Bonjour Zoé, le musée Picasso a annoncé qu’il allait améliorer son réseau Wifi pour pallier ce problème.

    3
    tamamlou
    Lundi 2 Février 2015 à 10:15

    Ce musée expose de très belles et nombreuses réalisations de Picasso mais c'est vrai, rien n' explique son oeuvre: sa formation, l'Espagne et les femmes qui l'ont inspiré, les artistes qu'il a rencontrés, les artistes qui l'ont influencé. C'est dommage!

    • Nom / Pseudo :

      E-mail (facultatif) :

      Site Web (facultatif) :

      Commentaire :


    4
    Lundi 2 Février 2015 à 11:59

    Bonjour tamamlou, en effet c'est très dommage, surtout que l'accrochage est très réussi. Certaines personnes m'ont fait remarquer aussi qu'il manque un parcours pour les enfants, ce qui rend l'absence de textes d'autant plus gênante pour les accompagner. Comme quoi tout miser sur les nouvelles technologies et le multimédia n'était sans doute pas l'option idéale.

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :