• Les expositions du mois de mars à Nantes

    Profitez du redoux du mois de mars pour faire le plein de culture ! Ce mois s’annonce riche en expositions. Je vous en propose ici une petite sélection parmi celles que j’ai préférées ou que j’aimerais aller voir. Au programme : des gravures, de la peinture, de la sculpture et des arts visuels.  À vos agendas !

     

    Jean-Émile Laboureur – Images de la Grande Guerre

     

    Les expositions du mois de mars à Nantes

    © Château des ducs de Bretagne

     

    Mobilisé comme interprète auprès des troupes britanniques et américaines durant la Première Guerre mondiale, Jean-Émile Laboureur n’a pas pour autant abandonné sa production artistique. Ses nombreuses gravures témoignent de la vie des soldats pendant cette période. Les images de violence et de combat sont presque absentes : les soldats sont principalement représentés dans leurs moments de loisirs et de repos. Cette exposition permet de mieux comprendre le contexte historique de la Grande Guerre, à travers des anecdotes peu évoquées lors des cours d’histoire, et d’appréhender l’environnement artistique et le travail de Jean-Émile Laboureur, particulièrement prolifique durant cette période.

    Où ? Au Château des ducs de Bretagne, dans le bâtiment des expositions.  / Quand ? Jusqu’au 26 avril, ouvert du mardi au dimanche de 10h à 18h. / Combien ? Cinq euros pour l’exposition seule au tarif plein.

     

     

    Claude Viallat – Voiles, cordes, filets, parasols…

     

    Les expositions du mois de mars à Nantes

    Vue de l'exposition © Musée des Beaux-Arts de Nantes

     

    Le Musée des Beaux-Arts de Nantes vous invite à découvrir ou redécouvrir le travail du nantais Claude Viallat. Sous la forme d’une rétrospective, cette exposition présente certaines des œuvres les plus connues de l’artiste autour du thème de la mer. Cependant, Claude Viallat a également tenu à concevoir des œuvres inédites pour mieux s’intégrer au lieu atypique qu’est la Chapelle de l’Oratoire.

    Où ? À la Chapelle de l’Oratoire, place de l’Oratoire.  / Quand ? Jusqu’au dimanche 17 mai, ouvert tous les jours de 10h à 18h et jusqu’à 20h le jeudi.  / Combien ? Deux euros l’entrée au tarif plein.

     

     

    Nicolas Bernier – frequencies (light quanta)

     

    Les expositions du mois de mars à Nantes

    © Nicolas Bernier

     

    Dans une pièce plongée dans le noir, le visiteur découvre l’étrange installation du canadien Nicolas Bernier. Son travail autour du quantuma, la plus petite unité de mesure d’énergie, se traduit ici en une série de formes mouvantes lumineuses qui semblent répondre aux sons diffusés.  Si vous avez aimé Supersymmetry de Ryoji Ikeda au Lieu Unique l’année dernière, il y a de grandes chances pour que vous appréciez également le travail de Nicolas Bernier. Profitez de votre visite pour découvrir les graffitis réalisés par le collectif « Plus de Couleurs » qui ont investi les murs de la brasserie du Stereolux.

    Où ? Au Stereolux, Plateforme Intermedia, 4 boulevard Léon Bureau.  / Quand ? Jusqu’au 5 avril, tous les jours de 13h30 à 18h30. / Combien ? Gratuit.

     

     

    Louis Ferrand – Du chemin à la croix

     

    Les expositions du mois de mars à Nantes

    © Marie-Caroline Colas des Francs

     

    Pour les trois semaines précédant Pâques, le Passage Sainte-Croix vous propose de découvrir quatorze panneaux représentant une crucifixion et un chemin de croix. L’artiste Louis Ferrand, autrefois enseignant à l’École des Beaux-Arts de Nantes, a consacré son œuvre à l’Art Sacré. Il a notamment été à l’initiative d’une grande exposition sur ce thème au musée des Beaux-Arts en 1947.

    Où ? Au Passage Sainte-Croix, 9 rue de la Bâclerie.  / Quand ? Du mardi 17 mars au samedi 14 avril, ouvert du mardi au samedi de 12h à 18h30. / Combien ? Gratuit.

     

     

    Géraldine Cornière

    Les expositions du mois de mars à Nantes

    La galerie-atelier Le 56 propose chaque mois une nouvelle exposition. Ce mois-ci, ce sont les toiles et les sculptures de Géraldine Cornière qui s’offrent au regard. Cette artiste a obtenu le premier prix de peinture du Salon de Saint-Aignan de Grand-Lieu et du Salon de Carquefou. Son travail, influencé par la bande dessinée, est centré sur l’être humain et la nature avec des personnages rêveurs et des paysages oniriques.

    Où ? À la galerie-atelier Le 56, butte Sainte-Anne, 56 rue de l’Hermitage. / Quand ? Du dimanche 15 mars au dimanche 5 avril, ouvert du jeudi au dimanche de 11h à 17h. / Combien ? Gratuit.

     

    « Jeu-concours « Photographiez le château »Le fil de culture en Bretagne »

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :